Terrorisme à l’école : comment sécuriser les classes ?

Terrorisme à l’école : comment sécuriser les classes ?

Terrorisme à l’école : comment sécuriser les classes ? 1200 862 Bünkl

Après le meurtre d’un enseignant au lycée Léon Gambetta d’Arras, plusieurs propositions de sécurisation d’enceinte refont surface, entre enfermer les enfants derrière des barreaux et contrôler les accès. Interrogeons-nous un instant sur l’efficacité des solutions proposées face à la menace terroriste dans les écoles.

  • Les portiques de sécurité — quand bien même ils seraient généralisés — peuvent ils arrêter une balle ?
  • Apprendre aux enfants à se cacher sous la table lors d’exercices PPMS peut-il être d’une quelconque efficacité face à un individu armé ?
  • Est-il sérieux de demander aux enseignants de fouiller les sacs des élèves, quand la fouille corporelle leur est interdite ?
  • Est-il utile (et même seulement applicable) de demander aux parents de justifier de leur identité pour entrer dans l’enceinte d’une école ?
  • En quoi la présence de vigils (que l’on imagine coûteuse) pourrait empêcher un acte préparé et malveillant…

La plupart d’entre nous conviendra que ces mesures ne tiennent pas une seconde quand la violence et la détermination sont réellement là. Le débat sur la légitime défense étant trop passionné, il est bien sur exclu de demander aux enseignants de s’armer comme aux États-Unis, autant qu’il est exclu en cas d’attaque de demander aux élèves de fuir l’école à laquelle ils ont été confiés, bien que l’égarement de quelques élèves en ville vaille mieux que des morts.

Mais alors que faire pour sécuriser les écoles ?

Avant de répondre à la menace terroriste dans les école par le contrôle et une surveillance accrue, nous pourrions déjà :

  • Former les enseignants en les projetant mentalement dans des scénarios pour éviter l’effet de sidération et leur apprendre à réagir de manière conditionnée. Ce n’est certes pas la panacée, mais cela peut faire la différence entre la tentative et le drame.
  • Équiper les écoles, mais aussi les lieux de cultes, les mairies… de pièce de panique ou panic-room blindée à l’épreuve des balles : solution radicale mais 100% efficace une fois à l’intérieur.
  • À minima équiper chaque classe d’un système anti-intrusion comme le vérin de porte que nous proposons — système qui peut-être complété par des dispositifs de levée de doute pour prévenir les secours ou les forces de l’ordre.

Il existe donc des solutions sur étagères, opérationnelles et efficaces qui ne demandent qu’à être déployées. Il faut à présent agir et ne pas reporter à demain ce qu’il est possible de faire aujourd’hui. Car demain c’est trop tard et demain c’est jamais.

      Comment sont utilisées vos données de navigation ?

      Nous utilisons différentes technologies de traceurs, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus, faciliter votre navigation et analyser le trafic. Vous pouvez si vous le souhaitez, désactiver partiellement ou totalement les données ainsi collectées.

      Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
      Click to enable/disable Google Fonts.
      Click to enable/disable video embeds.
      Comme la majorité des sites internet, Bünkl.fr utilise des “cookies” pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez implicitement leurs utilisations.