Guide normatif des portes blindées et portes pare-balles

Guide normatif des portes blindées et portes pare-balles

Guide normatif des portes blindées et portes pare-balles 1799 970 BÜNKL

Les particuliers comme les professionnels ont été particulièrement exposés ces dernières années à différents événements dangereux : vandalisme, braquage, home-jacking, tiger-kidnapping, vols par effraction, menace avec arme… Pour faire face à la montée de la criminalité, ils ont été conduits à s’équiper de portes de haute sécurité afin de protéger les personnes, les accès, les biens de valeur ou à caractère sensible.

Guide normatif classes de résistance mécanique, thermique et balistique

Classification des portes et fenêtres anti-effraction

Les normes EN 1627 à 1630 ont été établies pour permettre aux fabricants de caractériser leurs produits de manière univoque et fournir au client une lecture claire des performances des menuiseries retardatrices d’effraction selon des tests de résistance des éléments de façade sous charge statique, dynamique et aux tentatives d’effraction manuelle. La norme EN 1627 classe ainsi les portes, fenêtres, rideaux, grilles et tout élément de fermeture en six classes de résistance à l’effraction. Chaque classe est définie selon le type d’outils utilisés et du temps nécessaire à l’ouverture (exprimé en minutes), la classe de résistance 1 étant la plus faible.

L’essai statique

L’essai statique consiste à appliquer une pression à l’aide d’un vérin hydraulique sur les différents points d’attaque (points de fermeture et de suspension, angles du remplissage, paumelles, serrure, vantail…). La pression et la durée de l’essai varie selon la classe de résistance visée par le constructeur.

L’essai dynamique

Si l’élément testé à résisté à l’essai statique, s’en suit alors alors l’essai dynamique pour les classes de résistance CR1 à CR3. Cette épreuve consiste à laisser tomber un double pneu d’un poids de 50 Kg (selon la norme NBN EN-12600) en différents endroits stratégiques (angles de remplissage, centre…). La hauteur de la chute est fonction de la classe visée.

L’essai manuel

Si l’élément a résisté aux deux précédentes épreuves, un essai manuel supplémentaire est réalisé. Le testeur identifie d’abord les points de vulnérabilité et les outils d’effraction les plus efficaces pour les attaquer. Puis, il essaie de forcer une ouverture dans un temps donné qui varie selon la classe de résistance visée.

Classification de la résistance mécanique selon les normes européennes EN 1627 à 1630
Classe de résistance EN-1627 Type d’agression Essais
Cambrioleur Outils Test statique (EN-1628) Test dynamique (EN-1629) Test manuel
Essai Jeux d’outils Temps de résistance Temps total d’essai
CR1 Occasionnel Petits outils simples
force physique
A1
CR2 Occasionnel Idem + outils simples
(tournevis, pince, coins
en bois et en plastique.
scies)
A2 3 min 15 min
CR3 Intermédiaire Idem + tournevis
supplémentaires, pied
de biche, petit marteau,
perceuse à main,
chasse-goupilles
A3 5 min 20 min
CR4 Expérimenté Idem + marteau
lourd, hache, ciseau à
bois. cisaille à métal.
coupe-boulon, burin et
perceuse portative
A4 10 min 30 min
CR5 Expérimenté Idem + outils
electriques
(perceuse, scie
sauteuse, scie sabre.
meuleuse d’angle)
A5 15 min 40 min
CR6 Expérimenté Idem + masse, coin en
acier, outils electriques
puissants (disqueuse,
marteau à percussion)
A6 20 min 50 min

Classification des portes pare-balles

Les normes européennes EN 1522-1523 définissent la résistance aux attaques par armes à feu en fonction du calibre du projectile utilisé, de la “simple” carabine de jardin (.22 LR) aux calibres de guerre (5.56×45 OTAN ou .223 Rem, 7.62×51 célèbre calibre de la Kalachnikov) en 7 classes différentes. Notre tableau ci-dessous donne une correspondance des classes de résistance de nos portes pare-balles avec le type d’arme et le calibre auxquels elles résistent. Lors des essais de résistance balistique, deux mentions supplémentaires (“S” pour “splinter” ou éclat en anglais et “NS” pour “no splinter” ) précisent si le matériau testé produit ou non des éclats.

Classification de résistance balistique selon norme européenne EN 1522
Classe Type d’arme Calibre Distance(mètres) Masse du projectile Vitesse du projectile (mètre/seconde)
FB1 Carabine .22LR .22 LR 10 ± 0,5 2,6 ± 0,1 360 ± 10
FB2 Arme de poing 9 mm Luger 5 ± 0,5 8 ± 0,1 400 ± 10
FB3 Arme de poing 357 Magnum 5 ± 0,5 10,2 ± 0,1 430 ± 10
FB4 Arme de poing 357 Mag. à 44 Rem. Mag. 5 ± 0,5 10,2 ± 0,1
15,6 ± 0,1
430 à 440± 10
FB5 Arme d’épaule AR15 5,56 x 45 NATO (.223 rem.) 10 ± 0,5 4 ± 0,1 950 ± 10
FB6 Arme d’épaule Kalashnikov 5,56 x 45 à 7,62 x 51 10 ± 0,5 4 ± 0,1
9,5 ± 0,1
830 à 950 ± 10
FB7 Arme d’épaule Kalashnikov 7,62 x 51 10 ± 0,5 9,5 ± 0,1 820 ± 10

Classification des verres anti-effraction

La norme EN356 classe les vitrages en fonction de leur résistance au vandalisme selon les classes P1A à P5A et leur résistance à l’effraction selon les classes P6B à P8B. Le test de résistance au vandalisme consiste à lâcher de manière répétée une bille d’acier de plusieurs kilos sur le vitrage à différentes hauteurs. Pour les essais de résistance à l’effraction, le test consiste à attaquer le vitrage à coups de masse puis à la hache le nombre de fois correspondant au classement visé.

Classements anti-vandalisme selon la norme norme EN 356
Classe Hauteur de chute (mètre) Énergie (joules)  Nombre d’impacts
P1A 1,5 60 3 en triangle
P2A 3 120 3 en triangle
P3A 6 240 3 en triangle
P4A 9 360 3 en triangle
P5A 9 360 9 (3 x 3 en triangle)
Classement anti-effraction selon la norme norme EN 356
Classe Nombre de coups de masse Nombre de coups de hache Nombre de coups minimums
P6B 12 19 31
P7B 12 39 51
P8B 12 59 71

Classification des verres pare-balles

La norme européenne EN 1063 classe les vitrages selon leur résistance aux tirs d’armes à feu. Les classes vont de BR1 à BR7 puis de SG1 à SG2 selon la résistance du verre à la perforation. Lors des essais de résistance balistique, deux mentions supplémentaires (“S” pour “splinter” ou éclat en anglais et “NS” pour “no splinter” ) précisent si le matériau testé produit ou non des éclats.

Classification de résistance balistique selon norme européenne EN 1063
Classe Type d’arme Calibre Nombre d’impacts
BR1 Carabine .22LR .22 LR 3
BR2 Arme de poing 9 mm Luger 3
BR3 Arme de poing 357 Magnum 3
BR4 Arme de poing 44 Rem. Mag. 3
BR5 Arme d’épaule AR15 5,56 x 45 NATO (.223 rem.) 3
BR6 Arme d’épaule Kalashnikov 7,62 x 51 3
BR7 Arme d’épaule Kalashnikov 7,62 x 51 3
SG1 Fusil de chasse 12/70 1
SG1 Arme d’épaule Kalashnikov 12/70 3

Bünkl vous propose une gamme variée de portes blindées et pare-balles de haute sécurité qui ont dépassé les exigences de résistance du CNPP lors des différents essais de conformité. Que vous soyez une personnalité exposée (célébrité, avocat, ambassadeur, banquier…), un citoyen prévoyant, un survivaliste, un armurier, un commerce détenteur de biens de valeur ou sensibles, nos portes blindées de haute sécurité assurent à votre maison, votre commerce, votre armurerie ou votre bâtiment (bunker, ambassade, banque, guérite de sécurité, pièce de panique/panic room…) une protection optimale contre les effractions et les tirs d’armes à feu.


    Comment sont utilisées vos données de navigation ?

    Nous utilisons différentes technologies de traceurs, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus, faciliter votre navigation et analyser le trafic. Vous pouvez si vous le souhaitez, désactiver partiellement ou totalement les données ainsi collectées.

    Comme la majorité des sites internet, Bünkl.fr utilise des “cookies” pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez implicitement leurs utilisations.