Les risques actuels

Les risques nucléaires

La France est sans conteste le pays le plus nucléarisé au monde. Elle comptabilise 58 réacteurs en fonctionnement et plus d’un milliers de sites renfermant des déchets radioactifs. Alors que son parc de centrale est vieillissant (28 ans de fonctionnement en moyenne) et que les dangers liés à la vetusté augmentent, il s’avèrent que le rayon de protection des installations civiles et militaires est beaucoup trop restreint pour prémunir les populations en cas d’accident nucléaire.

Les incidents de Fukushima et de Tchernobil nous ont appris que l’impact direct d’une catastrophe nucléaire s’étend sur de grandes distances (100 à 300 kilomètres). Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire, déclarait à ce propos en mars 2016 qu’un accident du type Fukushima est possible en Europe.

Dans l’hypothèse où une catastrophe similaire surviendrait en France, les conséquences seraient autrement plus dramatiques. Hélas, malgré l’incident de la centrale de Tchernobyl le 26 avril 1986, le sujet semble toujours tabou.

Bien que de gros efforts soient entrepris par l’exploitant (EDF) pour améliorer constamment la sûreté et la fiabilité des réacteurs, le risque effectif d’accidents ne peut qu’augmenter ne serait-ce qu’en raison du vieillissement des infrastructures. Le danger nucléaire en France n’est hélas pas un fantasme d’extrémiste écologiste, il est bien réel. Pour preuve, en janvier 2020, une fuite de tritium a été détectée à la centrale de Tricastin qui, avec celle de Cruas, ont été construites sur des zones d’aléas sismiques forts.

Lorsque l’on sait que l’Allemagne et la Norvège comptent assez d’abris pour accueillir 40% de leur population, les USA 50% et que cette proportion grimpe à 70% pour la Chine, la Russie et la Suède, la France fait définitivement figure du plus mauvais élève au monde.

Symbole radioactivité

Les dangers

• Tremblement de terre
• Fuite de matière radioactive
• Mauvais enfouissement des déchets
• Explosion
• Vieillissement de centrale
• Attaque terroriste
• Erreur humaine


    Comment sont utilisées vos données de navigation ?

    Nous utilisons différentes technologies de traceurs, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus, faciliter votre navigation et analyser le trafic. Vous pouvez si vous le souhaitez, désactiver partiellement ou totalement les données ainsi collectées.

    Comme la majorité des sites internet, Bünkl.fr utilise des “cookies” pour vous fournir une meilleure expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation, vous acceptez implicitement leurs utilisations.